Vaincu par un bras de mer

mercredi 30 juillet 2008 22h05
 

PARIS (Reuters) - Un menuisier français à la retraite a échoué de peu dans sa tentative d'être le premier manchot à traverser la Manche à la nage, étant contraint à l'abandon par de forts courants qui l'ont entraîné à l'écart de la trajectoire qu'il s'était fixée, alors même qu'il était en vue des côtes françaises.

Olivier Desmet, âgé de 56 ans et amputé de l'avant-bras gauche après un accident de moto en 1976, a déclaré rêver de tenter cette traversée de 35 kilomètres depuis cinq ans.

Même s'il n'a pas pu aller au bout de son projet lundi, il a déclaré à Reuters: "Pour moi, il s'agit d'un grand succès et non d'un échec."

"J'étais en larmes quand le capitaine du bateau qui m'accompagnait m'a fait monter à bord, parce que j'avais encore beaucoup d'énergie malgré le fait que j'avais déjà passé 14 heures et demie dans l'eau", a-t-il déclaré.

Pour cette tentative, il s'est entraîné pendant huit mois dans un étang voisin et a pris 10 kg en suivant un régime strict à base de chips et de bières, afin de constituer les stocks de graisse destinés à lui permettre de résister à la température de l'eau de la Manche.

Le quinquagénaire, qui habite à Wargnies-le-Grand (Nord), est déjà treize fois champion du monde de triathlon handisport. S'il veut continuer à étoffer son palmarès, il a néanmoins renoncé à tenter à nouveau la traversée du "Channel".

Joseph Tandy, version française Myriam Rivet