Alcool et littérature, un cocktail parfois mortel en Russie

mercredi 29 janvier 2014 17h50
 

MOSCOU (Reuters) - Un ancien enseignant russe a été tué par l'un de ses amis après un débat trop arrosé pendant lequel les deux hommes tentaient d'établir une hiérarchie entre la poésie et la prose, rapportent mercredi des services d'enquête de la région de Sverdlovsk, en Russie.

"Le différend littéraire a rapidement dégénéré en conflit banal, à partir duquel l'amateur de poésie de 53 ans a tué son adversaire à l'aide d'un couteau", a expliqué la division locale de la Commission d'enquête fédérale, dans un communiqué.

Le suspect avait quitté son domicile, situé dans la ville d'Irbit, où la victime de 67 ans a été tuée le 20 janvier, pour se réfugier au domicile d'un ami dans un village voisin avant d'être interpellé et placé en détention, peut-on lire dans le communiqué.

Il y a quatre mois, une autre dispute, concernant les théories du philosophe allemand du XVIIIe siècle Emmanuel Kant, avait coûté la vie à un homme dans une épicerie du sud du pays.

Steve Gutterman, Clémence Apetogbor pour le service français, édité par Danielle Rouquié