L'énigme de la statuette égyptienne qui pivote résolue

mercredi 20 novembre 2013 19h47
 

LONDRES (Reuters) - Pendant des mois, la statuette égyptienne a stupéfié les conservateurs du British Museum, qui ne parvenaient pas à comprendre comment, à l'intérieur de son habitacle de verre, elle faisait pour pivoter, très lentement, apparemment de son propre chef.

Les rumeurs ont circulé quant à une nouvelle malédiction des pharaons, ou quant à l'esprit de son propriétaire qui habiterait la statuette et la ferait bouger. D'autres, plus terre à terre, évoquaient un champ magnétique à l'origine des mouvements étrangers.

Un ingénieur britannique, Steve Gosling, a dit à Reuters avoir résolu l'énigme, en démontrant que d'infimes vibrations dues à la circulation automobile hors du musée, et aux pas des visiteurs, faisaient à une infinie lenteur pivoter la statuette, de 25 cm de hauteur, qui a 3.800 ans.

Représentant un homme appelé Neb-Senu, elle était une offrande à Osiris, dieu des morts dans l'Egypte ancienne. Il a été donné au British Museum par un collectionneur privé aux alentours de 1925.

Eric Faye pour le service français