Des miroirs conduisent le soleil vers une vallée norvégienne

mercredi 30 octobre 2013 17h07
 

RJUKAN, Norvège (Reuters) - Le soleil brillera pour la première fois en hiver sur la localité norvégienne de Rjukan, située au fond d'une vallée privée de lumière directe d'octobre à mars, grâce à des miroirs installés à des centaines de mètres au-dessus de la ville.

Au son de la chanson "Let The Sun Shine In" ("Laissons entrer le soleil"), les premiers reflets ont été salués mercredi par un millier d'habitants, dont des enfants arborant des lunettes de soleil et des femmes installées sur des chaises longues et chaudement habillées par une température de 7°C.

"Nous espérons que ça va apporter de la joie aux gens", a déclaré Oystein Haugan, le coordinateur de ce projet de cinq millions de couronnes (620.000 euros) qui a permis l'installation de trois miroirs d'une surface combinée de 51 mètres carrés, à environ 450 m au-dessus de la ville.

L'inauguration était prévue pour le 31 octobre, qui marquera le centenaire de la publication dans un journal local d'un article proposant l'idée des miroirs, mais elle a été avancée car les prévisions météorologiques annoncent de la pluie pour jeudi.

"Les gens sont heureux de voir le soleil", a déclaré Steinar Bergsland, maire de la collectivité à laquelle appartiennent les 3.500 habitants de Rjukan, tout en disant surtout attendre la visite de touristes. La ville est à 175 km à l'ouest d'Oslo.

Certains habitants regrettent néanmoins le coût de ce type d'installation, déjà expérimentée avec succès en 2006 dans le village italien de Viganella, dans les Alpes.

"Je m'y suis résigné maintenant. Mais ça coûte cher. Et les miroirs devront être entretenus, nettoyés. Cela veut dire qu'il y aura des trajets onéreux en hélicoptère", dit Jan Hagalia, un sexagénaire habitant la ville.

Alister Doyle, Julien Dury pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Le soleil brillera pour la première fois en hiver sur la localité norvégienne de Rjukan, située au fond d'une vallée privée de lumière directe d'octobre à mars, grâce à des miroirs installés à des centaines de mètres au-dessus de la ville. /Photo prise le 30 octobre 2013/REUTERS/Terje Bendiksby/NTB Scanpix