Le "faux" Van Gogh était en fait un vrai

jeudi 26 septembre 2013 22h20
 

AMSTERDAM (Reuters) - Un tableau de Van Gogh considéré comme une vulgaire copie et relégué pendant un siècle dans le grenier d'un collectionneur est effectivement l'oeuvre du maître néerlandais et sera exposé prochainement à Amsterdam.

"Coucher de soleil à Montmajour" fut peint par Vincent Van Gogh en 1888 lors de son séjour à Arles, dans le sud de la France.

Contacté en 1991 par son propriétaire, la famille de l'industriel norvégien Christian Nicolai Mustad, pour déterminer son origine, le musée Van Gogh d'Amsterdam avait à l'époque conclu à un faux.

Mais de nouvelles recherches, s'appuyant notamment sur l'analyse de la peinture utilisée et la correspondance entre Vincent et son frère Theo, ont permis de revenir sur ce jugement.

Dans une lettre à Theo datée du 5 juillet 1888, l'artiste évoque ce tableau peint la veille lors d'une sortie, en exprimant sa déception devant le résultat obtenu. "J'ai aussi ramené une étude (de cette sortie), mais c'était bien en deçà de ce que je souhaitais faire", écrit-il.

Axel Rueger, directeur du musée Van Gogh d'Amsterdam, a parlé de "l'expérience d'une vie" avec la redécouverte de l'oeuvre, montrée lundi à la presse.

"Ce qui rend tout cela encore plus exceptionnel, c'est qu'il s'agit d'un travail de transition dans son parcours et, qui plus est, d'un tableau de grande taille datant d'une période considérée comme étant l'apogée de son oeuvre, la période arlésienne", a-t-il dit.

Sara Webb, Pascal Liétout pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Un tableau de Van Gogh considéré comme une vulgaire copie et relégué pendant un siècle dans le grenier d'un collectionneur est effectivement l'oeuvre du maître néerlandais et sera exposé prochainement à Amsterdam. "Coucher de soleil à Montmajour" fut peint en 1888 à Arles. /REUTERS/Collection privée