La stèle des promesses de Hollande à Florange vendue 3.000 euros

samedi 7 septembre 2013 09h41
 

STRASBOURG (Reuters) - La stèle aux promesses non tenues de François Hollande aux ouvriers de Florange (Moselle), qui avait été retirée fin août du site de ventes aux enchères eBay, a finalement été vendue pour 3.000 euros à un entrepreneur lorrain, a-t-on appris samedi auprès du syndicat FO.

L'acquéreur "fera connaître son identité et ses motivations le 16 septembre lors de la récupération de la stèle au local syndical de Florange", a indiqué à Reuters Frédéric Weber, l'un des responsables du syndicat.

"Quand eBay a retiré l'annonce, on a eu une dizaine de contacts dont trois sérieux", a précisé le délégué syndical.

"Deux personnes voulaient l'acheter 3.000 euros, l'une qui voulait l'utiliser à des fins politiques et un chef d'entreprise lorrain qui voudrait la faire vivre dans un autre combat", a-t-il ajouté.

La stèle de Florange rappelle la promesse faite par François Hollande durant la campagne de l'élection présidentielle. Le candidat socialiste et futur président avait affirmé qu'il ferait tout pour assurer la pérennité des hauts-fourneaux et avait promis le vote d'une loi pour empêcher la fermeture d'un site industriel rentable.

Le produit de la vente de la stèle ira pour moitié aux Restos du coeur et pour moitié aux oeuvres sociales de Force ouvrière, précise le syndicat.

Thomas Calinon, édité par Patrick Vignal

 
La stèle aux promesses non tenues de François Hollande aux ouvriers de Florange (Moselle), qui avait été retirée fin août du site de ventes aux enchères eBay, a finalement été vendue pour 3.000 euros à un entrepreneur lorrain, a-t-on appris samedi auprès du syndicat FO. /Photo prise le 24 avril 2013/REUTERS/Vincent Kessler