La maison aux 6.000 poupées Barbie

lundi 2 septembre 2013 13h26
 

SINGAPOUR (Reuters) - Du salon au dressing en passant par le bureau, la maison de Jian Yang, un Singapourien de 33 ans, est un véritable musée de la poupée, avec plus de 6.000 Barbie et 3.000 autres figurines exposées dans des vitrines et sur des étagères.

Ce directeur de la stratégie pour un groupe publicitaire a acheté sa première poupée Barbie à l'âge de 13 ans, avec son premier argent de poche.

Sa passion pour les poupées est ensuite devenu une "folle obsession". Il a consacré au moins 500.000 dollars singapouriens (près de 300.000 euros) à sa collection au cours des vingt dernières années.

"Je voyage pour mon travail, je voyage pour le plaisir, donc je trouve des poupées partout", déclare celui qui se décrit comme un "accro aux jouets".

Il est ainsi revenu de sa dernière escapade à New York avec 65 poupées dans ses bagages et n'a aucune intention de ralentir la cadence, même si sa marotte commence à devenir envahissante.

"J'ai encore un mur vide", dit-il en riant, ajoutant qu'il achètera la maison d'à côté lorsqu'il se retrouvera trop à l'étroit.

John O'Callaghan, Myriam Rivet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Du salon au dressing en passant par le bureau, la maison de Jian Yang, un Singapourien de 33 ans, est un véritable musée de la poupée, avec plus de 6.000 Barbie et 3.000 autres figurines exposées dans des vitrines et sur des étagères. /Photo prise le 2 septembre 2013/REUTERS/Edgar Su