24 août 2013 / 09:30 / il y a 4 ans

Au procès de Bo, une viande mystérieuse crée le buzz

par John Ruwitch

JINAN, Chine (Reuters) - Le procès de l'ancien dirigeant chinois Bo Xilai est l'occasion d'un déballage de détails croustillants sur le style de vie facile et présumé corrompu de cet ex-étoile montante du Parti communiste chinois (PCC) et de sa famille.

Le détail le plus commenté de ce procès qui s'est ouvert jeudi est relatif à un morceau de viande exotique, rapporté d'un voyage en Afrique par le fils de Bo Xilai, Bo Guagua, en 2011. Les frais du voyage avaient été acquittés par l'homme d'affaires Xu Ming, autrefois proche de la famille Bo et aujourd'hui sous les verrous. Il est accusé d'avoir versé des pots-de-vin à Bo Xilai.

Cette mystérieuse viande, sans doute du biltong, une viande séchée d'Afrique du Sud d'après les internautes, était un présent de Guagua à son père, selon le témoignage écrit de la femme de Bo Xilai, Gu Kailai, versé au procès et publié par le tribunal.

Gu Kailai, elle-même condamnée à la peine capitale avec sursis pour le meurtre d'un homme d'affaires, le Britannique Neil Heywood, dit ne pas se souvenir de quel animal provenait la viande. Elle se souvient simplement qu'il s'agissait d'une espèce rare.

D'autres révélations ont également suscité l'attention des internautes : Xu Ming aurait loué des avions privés pour Guagua, lui aurait payé des hôtels huppés et aurait même aidé la famille Bo à acheter une propriété luxueuse sur la côte d'Azur.

CRUE OU CUITE ?

Tous ces témoignages offrent aux Chinois un aperçu du mode de vie de leurs élites politiques et renforcent la campagne du président chinois Xi Jinping contre la corruption.

Bo Guagua vit lui-même aux Etats-Unis, où il devrait commencer des études de droit à New York, à l'université de Columbia. Il ne s'est pas pour l'instant exprimé publiquement à propos du procès de son père.

Dans son témoignage, Gu Kailai évoque une dispute entre le père et le fils au sujet de la viande.

"Guagua a dit qu'elle pouvait être mangée crue, mais Bo Xilai a dit qu'elle devait être cuite. Cela a rendu fou Guagua. Il a dit qu'elle était très chère et que la préparer comme ça la gâterait", a ajouté Gu Kailai.

Finalement, Bo Xilai a eu le dernier mot et la viande a été cuite. Ce n'était "pas mauvais", selon Gu Kailai. "Nous avons mangé de cette viande pendant un mois", a-t-elle ajouté.

Bo Xilai a dit au tribunal ne pas être au courant de ce voyage en Afrique. Il n'a pas mentionné la viande.

Sur internet, les utilisateurs de Sina Weibo, le Twitter chinois, font tout un plat de ces dernières révélations. "Quel est ce genre de viande que l'on peut garder pendant un mois et où puis-je m'en procurer ?", interroge un internaute.

Sur Taobao, le site de courses en ligne le plus populaire, un utilisateur a publié ce qui ressemble à une fausse publicité proposant une viande "la même que celle de Guagua, mangeable pendant un mois."

"Ne blessez pas votre père en vous inquiétant de savoir s'il faut la manger crue ou cuite; mangez-la comme vous l'aimez", poursuit la publicité.

La chaîne de télévision Phoenix de Hong Kong a publié un guide sur son microblog à destination du continent à propos des viandes qui peuvent durer un mois. Le jambon de Parme y figure notamment.

Avec Ben Blanchard; Danielle Rouquié pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below