Un mini baby boom dans le New Jersey, neuf mois après Sandy

mercredi 24 juillet 2013 07h56
 

PHILADELPHIE (Reuters) - Neuf mois après les pannes de courant provoquées par le passage de l'ouragan Sandy le long des côtes du New Jersey, les maternités de cet Etat américain enregistrent un mini baby boom.

Environ 500 bébés devraient voir le jour en juillet au centre médical Monmouth de Long Branch, contre 371 nouveau-nés enregistrés en juillet 2012, explique le Dr. Robert Graebe, chef du département gynécologie et obstétrique.

Le Jersey Shore University Medical Center, situé à Neptune, attend quand à lui environ 200 naissances ce mois-ci, contre 160 en juillet 2012.

Les deux hôpitaux disent avoir recours à du personnel supplémentaire pour faire face à cet afflux de bébés.

"Beaucoup de gens étaient chez eux, beaucoup de gens n'avaient pas la télé et, à l'évidence, il y a eu beaucoup de reproduction", explique le Dr. Steven Morgan du Jersey Shore.

Le Dr. Christine Tintorer, psychiatre à Monmouth, évoque "le sentiment de l'urgence et du danger qui semble vraiment provoquer cette connexion physique chez les gens" et "une sorte d'instinct primitif de préservation de l'espèce".

Le passage de Sandy le long de la côte Est des Etats-Unis le 29 octobre dernier avait fait plus de 200 morts et 50 milliards de dollars de dégâts.

Dave Warner; Danielle Rouquié pour le service français

 
Neuf mois après les pannes de courant provoquées par le passage de l'ouragan Sandy le long des côtes du New Jersey, les maternités de cet Etat américain enregistrent un mini baby boom. /Photo prise le 3 novembre 2012/REUTERS/Shannon Stapleton