J.K. Rowling signe d'un faux nom un polar salué par la critique

dimanche 14 juillet 2013 15h22
 

LONDRES (Reuters) - Robert Galbraith, ancien membre de la police militaire du Royaume-Uni et auteur d'un roman policier salué par les critiques britanniques, était en fait une fausse identité de l'écrivain J.K. Rowling, principalement connue pour la série Harry Potter, révèle le Sunday Times.

Le livre, "The Cuckoo's Calling" (L'Appel du coucou), raconte l'enquête d'un ancien soldat sur la mort d'un mannequin, et a été présenté comme un premier roman inspiré par les propres expériences de Robert Galbraith.

Les critiques ont évoqué un "premier roman éblouissant" ou une oeuvre "d'une maturité extraordinaire", mais le Sunday Times, qui doutait qu'un premier roman puisse être aussi accompli, a finalement découvert que Robert Galbraith n'était qu'un pseudonyme de J.K. Rowling.

"J'aurais voulu que le secret demeure un peu plus longtemps, car Robert Galbraith a été une expérience vraiment libératrice", a reconnu l'écrivain, âgé de 47 ans. "C'était merveilleux de publier un livre sans attentes et sans battage médiatique, et c'était un pur plaisir d'avoir des avis sous un autre nom."

Le roman, dont 1.500 exemplaires avaient été vendus jusqu'à la révélation du Sunday Times, est ensuite monté à la troisième place des ventes sur la version britannique du site Amazon.

Peter Griffiths; Julien Dury pour le service français

 
J.K. Rowling, auteur des "Harry Potter" a signé sous le nom de Robert Galbraith, un roman policier salué par la critique. /Photo d'archives/REUTERS/Carlo Allegri