Deux pythons royaux dans un colis postal français

mardi 9 juillet 2013 15h40
 

STRASBOURG (Reuters) - Une employée de La Poste de l'est de la France a eu la peur de sa vie vendredi en voyant un serpent d'un mètre de long s'échapper d'un colis et se glisser contre sa peau.

La guichetière de Blénod-lès-Pont-à-Mousson (Meurte-et-Moselle) qui avait réceptionné le paquet Chronopost, peu avant l'heure de la fermeture, était seule dans le bureau quand elle a senti la caresse d'un reptile, a déclaré mardi la direction régionale de La Poste.

"Elle a vraiment eu très peur", a-t-on ajouté de même source, confirmant une information de l'Est républicain.

Alertés, les pompiers ont attrapé le fugitif et découvert un deuxième reptile dans le paquet, "des serpents pas dangereux mais assez impressionnants", a indiqué un officier.

Confiés à une clinique vétérinaire, les deux serpents se sont révélés être des pythons royaux, une espèce classée à l'annexe de 2 de la convention de Washington sur les espèces protégées. Leur détention suppose un certificat Cites attestant qu'ils n'ont pas été prélevés dans le milieu naturel.

La direction des opération douanières de Metz a envoyé ses agents perquisitionner le domicile de l'expéditeur où, à défaut de certificats, il sont tombés sur deux autres constricteurs, un caïman et une tortue empaillés ainsi que 800 grammes d'herbe de cannabis.

"Les quatre pythons ont été remis au zoo d'Amenéville", a indiqué à Reuters le directeur des opérations douanières, Benoît Pascal.

Le propriétaire de la petite ménagerie, qui pensait réaliser une vente par internet, doit répondre de plusieurs délits douaniers.

Quant à La Poste, elle rappelle que ses conditions générales de vente interdisent formellement l'insertion dans les envois de tout animal, mort ou vivant.

Gilbert reilhac, édité par Yves Clarisse

 
Une employée de La Poste de l'est de la France a eu la peur de sa vie vendredi en voyant un python royal d'un mètre de long s'échapper d'un colis et se glisser contre sa peau. Alertés, les pompiers ont attrapé le fugitif et découvert un deuxième reptile dans le paquet. /Photo d'archives/REUTERS