Un "père en colère" barbouille un portrait d'Elizabeth II

jeudi 13 juin 2013 18h37
 

LONDRES (Reuters) - La police britannique a arrêté jeudi un homme soupçonné d'avoir aspergé de peinture un portrait d'Elizabeth II, qui a dû être retiré de la salle du chapitre de l'abbaye de Westminster, dans le centre de Londres, où il était présenté.

Le tableau, qui représente la reine à l'intérieur de l'abbaye, est l'oeuvre de l'artiste australien Ralph Heimans qui l'a réalisé spécialement pour les soixante ans du couronnement d'Elizabeth II, qui est montée sur le trône le 2 juin 1953.

Le suspect, un homme de 41 ans arrêté sur place par les agents de sécurité, est interrogé par la police londonienne.

On ignore encore ses motivations mais un groupe de défense des droits de pères privés d'accès légal à leurs enfants, Fathers4Justice (F4J, littéralement "Pères pour la justice"), a revendiqué l'acte au nom de l'un de ses membres désireux de populariser cette cause à l'approche, dimanche au Royaume-Uni, de la fête des pères.

Il s'agirait d'un certain Tim Haries, originaire de Doncaster, dans le nord de l'Angleterre, qui perdu tout contact avec ses enfants.

F4J s'est notamment fait connaître en 2004 lorsqu'un de ses membres déguisé en Batman avait escaladé les murs du palais royal de Buckingham.

Michael Holden; Julien Dury et Jean-Loup Fiévet pour le service français

 
A l'entrée de l'abbaye de Westminster. La police britannique a arrêté jeudi un homme soupçonné d'avoir aspergé de peinture un portrait d'Elizabeth II, qui a dû être retiré de la salle du chapitre de l'abbaye de Westminster, dans le centre de Londres, où il était présenté. /Photo prise le 13 juin 2013/REUTERS/Paul Hackett