Le fou rire communicatif d'un ministre au parlement israélien

mardi 4 juin 2013 15h06
 

JERUSALEM (Reuters) - Il a tenté à deux reprises de reprendre son discours mais rien n'y a fait: la référence dans son texte à la "pénétration" a provoqué chez le ministre israélien de l'Education un fou rire irrépressible qui a rapidement gagné les travées de la Knesset.

Shai Piron, un rabbin, n'a pu aller lundi soir au-delà de la première ligne de son discours qui proposait de mieux réprimer l'introduction illégale des téléphones portables dans les prisons.

"M. Le Président, membres distingués du parlement, l'objectif de cette loi est de s'attaquer à un phénomène grave, la pénétration d'objets interdits dans les prisons", a dit le ministre avant de craquer.

Shai Piron s'est repris et a tenté de poursuivre, mais la deuxième allusion à la pénétration lui a été fatale. Les larmes aux yeux, il a avalé un verre d'eau, pour finalement renoncer et regagner son siège face à des députés eux aussi hilares.

Le ministre a expliqué ensuite d'un air pénétré aux journalistes qu'un autre membre du gouvernement devait à l'origine lire ce texte et qu'il avait été appelé à la rescousse à la dernière minute.

Jeffrey Heller, Pascal Liétout pour le service français