Doctor Who pourrait-il se régénérer en femme ?

lundi 3 juin 2013 16h47
 

LONDRES (Reuters) - La question risque de faire se dresser les cheveux sur la tête des puristes, mais pourrait-on imaginer que le rôle de Doctor Who, icone de la télévision britannique depuis un demi-siècle, soit confié à une femme ?

Le débat a débuté lorsque l'acteur Matt Smith, qui incarnait le onzième docteur, a annoncé sa décision de ne pas continuer l'aventure de la série télévisée. Les officines de paris se sont emparées d'une question qui agite le petit monde des nombreux admirateurs de la fiction apparue en 1963 sur la BBC.

Certains avancent que cette hypothèse est tout à fait crédible et proposent même le nom de l'actrice Billie Piper, qui avait incarné en 2005 le personnage de Rose Tyler, compagnon du dixième docteur qui était alors David Tennant.

D'autres officines proposent le nom d'Helen Mirren, actrice britannique de renom, notamment récompensée par quatre Bafta, trois Golden Globes, trois Emmy Awards et deux fois par le prix d'interprétation féminine à Cannes, en 1984 et 1995.

Le docteur a, depuis sa création, la particularité de pouvoir voyager dans le temps et dans l'espace ainsi que la capacité de se régénérer.

Le très sérieux quotidien Times s'est joint au débat et rappelle, dans un éditorial, qu'avant de devenir un pilier de la culture populaire britannique Doctor Who fut un programme éducatif à caractère historique.

"Le passage d'une autorité masculine à une autorité féminine est toujours délicat en politique ou dans le monde des affaires mais ce n'est certainement pas au-delà des pouvoirs du docteur", écrit le journal.

Le scénariste et producteur Steven Moffat, qui a repris les rênes de la série en 2009, n'a fourni aucun indice sur l'orientation qu'il entendait donner à la fiction diffusée dans 48 pays.

Belinda Goldsmith, Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles Trequesser