L'énergie éolienne alliée du homard

jeudi 2 mai 2013 16h09
 

BERLIN (Reuters) - L'installation de parcs éoliens au large des côtes allemandes pourrait fournir un habitat idéal pour les homards, près d'une île où ils ont été décimés par les bombardements alliés durant la Seconde Guerre mondiale.

Des biologistes de l'institut Alfred-Wegener pour la recherche polaire et marine ont élevé 3.000 homards qui devraient être relâchés l'an prochain dans le parc éolien de Borkum Riffgat, près de l'île d'Heligoland, à 70 km des côtes germano-hollandaises.

L'île abritait des élevages de poissons avant de devenir une forteresse militaire pendant la guerre, bombardée par les Alliés puis utilisée pendant cinq ans comme champ de tirs. C'est aujourd'hui un site touristique. La population de homards près de l'île est inférieure de 90% à celle de 1943.

Les milliards d'euros investis par l'Allemagne dans les turbines éoliennes dans le cadre de sa transition vers les énergies renouvelables ont donné un nouvel élan à ce projet.

"Les nouveaux parcs éoliens permettent aux homards de s'installer dans un nouvel habitat, les fondations en pierre leur offrant un environnement favorable," explique le responsable du projet, Heinz-Dieter Franke.

Les 700.000 euros alloués au projet sont financés par l'indemnisation versée au land de Basse-Saxe par le groupe EWE pour les potentiels dommages écologiques causés par la construction de son parc éolien. Cet argent financera l'élevage, la réintroduction et le contrôle des homards pour deux ans.

"Avec la transition de l'Allemagne vers les énergies renouvelables, nous pourrions avoir 5.000 parcs éoliens d'ici 2030, et si ça fonctionne, ce type de projet pourrait avoir un immense impact sur la population des homards," ajoute Heinz-Dieter Franke.

Madeline Chambers; Clémence Apetogbor pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
A l'institut Alfred-Wegener pour la recherche polaire et marine, où sont élevés 3.000 homards qui devraient être relâchés l'an prochain dans le parc éolien de Borkum Riffgat, près de l'île d'Heligoland, où ils ont été décimés par les bombardements alliés durant la Seconde Guerre mondiale. La transition de l'Allemagne vers les énergies renouvelables pourrait profiter aux homards, l'installation de parcs éoliens au large des côtes allemandes leur fournissant un habitat idéal. /Photo prise le 30 avril 2013/REUTERS/Fabian Bimmer