Massacre à la tronçonneuse au Muséum

samedi 30 mars 2013 21h02
 

PARIS (Reuters) - Un individu a découpé dans la nuit à la tronçonneuse une défense du squelette d'un éléphant qui avait été offert à Louis XIV par le roi du Portugal en 1668, rapporte samedi le Muséum national d'histoire naturelle de Paris.

Mis en fuite par le système d'alarme, l'homme a été interpellé à quelques mètres de la galerie dans laquelle il avait laissé sa tronçonneuse en marche après avoir découpé l'une des deux défenses de l'animal, précise le Muséum dans un communiqué.

"D'une grande valeur historique et scientifique, cet éléphant a heureusement peu souffert de cette agression", poursuit le texte. "Bien que l'une de ses défenses ait été sciée, l'os n'a pas été endommagé, ce qui facilitera la restauration du spécimen. Par ailleurs, les défenses de ce spécimen n'étaient pas celles d'origine".

Patrick Vignal, édité par Pascal Liétout