Deux cinq dans le onze de football

jeudi 28 mars 2013 10h16
 

RIO DE JANEIRO (Reuters) - Les joueurs du club de football brésilien de Linensen, dans l'Etat de Sao Paulo, ont peut-être cru jouer contre des clones mercredi.

L'entraîneur d'Uniao Barbarense a délibérément choisi d'aligner deux joueurs portant le même numéro en deuxième période afin de semer la confusion dans les rangs adverses lors d'une rencontre de championnat local.

Au retour des vestiaires, ils étaient deux à porter le numéro cinq: le milieu de terrain Britto et le défenseur Rafael Silva. Et il a fallu très exactement 26 minutes à l'arbitre pour découvrir le subterfuge.

"Ils étaient très offensifs et nous avons utilisé toutes les combines possibles pour rester à flot", s'est justifié à la télévision Britto, qui a fini la rencontre avec le numéro 17 et un carton jaune en prime.

"C'était une stratégie et ça a marché." Son club s'est imposé 3-2.

Brian Homewood, Simon Carraud pour le service français, édité par Julien Prétot

 
Les joueurs du club de football brésilien de Linensen, dans l'Etat de Sao Paulo, ont peut-être cru jouer contre des clones mercredi. L'entraîneur d'Uniao Barbarense a délibérément choisi d'aligner deux joueurs portant le même numéro en deuxième période afin de semer la confusion dans les rangs adverses. /Photo d'archives/REUTERS/Dylan Martinez