Maradona évoque "la main de Dieu" dans le choix du pape François

jeudi 14 mars 2013 15h07
 

ROME (Reuters) - Pour Diego Maradona, il faut voir "la main de Dieu" dans l'élection, mercredi, du cardinal-archevêque de Buenos Aires, Mgr Jorge Mario Bergoglio, au trône de saint Pierre.

"Je suis sincèrement très heureux (de l'élection du pape François) et je suis certain que mon enthousiasme est partagé par toute la nation argentine", écrit l'ancienne gloire du football argentin, de Dubaï où il réside.

Dans une lettre adressée au journal Il Messaggero, il ajoute : "Tout le monde dans mon pays se souvient de 'la main de Dieu' lors de la Coupe du monde 1986 contre l'Angleterre. Aujourd'hui, cette 'main de Dieu' nous a donné un pape argentin".

Lors des quarts de finale du tournoi disputé au Mexique, Maradona avait éliminé les Anglais grâce notamment à un but de la main que n'avait pas vu l'arbitre, croyant à une tête. Par la suite, le joueur avait expliqué avoir marqué "un peu avec la tête de Maradona, un peu avec la main de Dieu".

Cette pirouette, devenue symbole de tricherie, continue de convoquer des souvenirs douloureux en Angleterre, où le quotidien The Sun publie jeudi à la "une" une photo du nouveau pape argentin la main levée pour bénir la foule des fidèles place Saint-Pierre, avec pour légende : "La main de Dieu".

Barry Moody, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
Pour Diego Maradona, il faut voir "la main de Dieu" dans l'élection, mercredi, du cardinal-archevêque de Buenos Aires, Mgr Jorge Mario Bergoglio, au trône de saint Pierre. /Photo prise le 14 juin 2012/REUTERS/Marcos Brindicci