Et si Hugo Chavez avait soufflé au Christ le choix du pape ?

jeudi 14 mars 2013 07h24
 

CARACAS (Reuters) - L'ex-président vénézuélien Hugo Chavez, décédé la semaine dernière, a peut-être influencé la décision du Christ de choisir pour la première fois un pape latino-américain, a déclaré mercredi le chef de l'Etat par intérim Nicolas Maduro.

"Nous savons que notre commandant est monté aux cieux et qu'il fait face au Christ", a dit celui qui se présente comme l'héritier de Hugo Chavez et briguera sa succession lors de l'élection présidentielle le mois prochain.

"Quelque chose a influencé le choix d'un pape sud-américain, quelqu'un qui vient d'arriver auprès du Christ et qui lui a dit: 'Il nous semble que le temps de l'Amérique du Sud est venu'", a poursuivi Nicolas Maduro après l'élection de l'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, comme nouveau pape sous le nom de François.

"Il (Chavez) pourrait aussi convoquer à tout instant une assemblée constitutionnelle au paradis pour changer l'Eglise sur terre de sorte à ce que le peuple, le vrai peuple du Christ, dirige le monde", a conclu le président intérimaire vénézuélien.

Bien que professant une idéologie révolutionnaire d'extrême-gauche, Hugo Chavez s'est toujours présenté comme un catholique pieux, une tendance qui s'était renforcée ces dernières années pendant qu'il luttait contre son cancer.

Ana Isabel Martinez et Dan Wallis; Tangi Salaün pour le service français

 
Selon le chef de l'Etat vénézuélien par intérim Nicolas Maduro, l'ancien président Hugo Chavez, décédé la semaine dernière, a peut-être influencé la décision du Christ de choisir pour la première fois un pape latino-américain. L'archevêque de Buenos Aires, Jorge Mario Bergoglio, a été élu pape mercredi sous le nom de François. /Photo prise le 13 mars 2013/REUTERS/Miraflores Palace