Abdullah, l'ancien soldat soviétique devenu guérisseur afghan

mardi 5 mars 2013 22h03
 

MOSCOU (Reuters) - Un ancien soldat soviétique porté disparu il y a trente-trois ans en Afghanistan a été retrouvé dans un village de la province d'Herat, où il est devenu guérisseur, rapporte mardi l'agence de presse russe RIA.

L'homme, blessé lors d'un combat dans les premiers mois de l'invasion soviétique en 1979, avait été sauvé par des villageois afghans. Une associations moscovite d'anciens combattants est parvenue à retrouver sa trace.

Né en Ouzbékistan, à l'époque l'une des Républiques d'Asie centrale de l'URSS, Bakhretdine Khakimov répond désormais au nom de Sheikh Abdullah. Il a adopté la tenue traditionnelle afghane et a appris le métier de guérisseur de celui qui l'avait soigné.

L'homme, qui avait 20 ans lors de sa disparition, a pratiquement oublié la langue russe et n'a jamais tenté de contacter sa famille après avoir subi un grave traumatisme crânien.

Alexandre Lavrentiev, qui a rencontré Abdullah le mois dernier à Herat, a précisé que l'homme porte toujours les stigmates de ses blessures.

Son visage est traversé d'un tic nerveux, l'une de ses mains et son épaule sont secouées de tremblements.

"Il est simplement heureux d'avoir survécu", a déclaré Alexandre Lavrentiev à l'agence RIA.

L'association a retrouvé 29 des 264 soldats toujours portés disparus. Sept d'entre eux ont choisi de rester en Afghanistan.

Alissa de Carbonnel, Pascal Liétout pour le service français