Plus de femme dénudée en page 3 du Sun? Shocking!

lundi 11 février 2013 18h04
 

LONDRES (Reuters) - Véritable institution de la presse britannique de la deuxième moitié du XXème siècle, les femmes dénudées du Sun pourraient bientôt devoir se rhabiller.

C'est ce que semble en tout cas envisager le magnat de la presse Rupert Murdoch, qui depuis les années 1970, a gratifié chaque jour ses lecteurs d'un modèle aux seins nus en page 3 du célèbre tabloïd.

Signe des temps, c'est sur Twitter que l'homme d'affaires d'origine australienne, âgé de 81 ans, a lâché sa bombe.

A un utilisateur du réseau social qui lui reprochait d'entretenir cette tradition "tellement démodée", Rupert Murdoch a répondu: "Vous avez peut-être raison, je ne sais pas mais j'y réfléchis."

Cet échange a coïncidé avec une nouvelle campagne contre la page 3, avec l'envoi à l'éditeur du Sun, Dominic Mohan, d'une pétition signée par une cinquantaine de parlementaires britanniques.

"Nous voulons vivre dans une société dans laquelle le journal le plus lu respecte les femmes", écrivent les signataires. "Au lieu de cela, le Sun publie sa page 3, qui réduit les femmes à l'état d'objets. Elle réduit les hommes à des fétichistes. Et elle réduit ce pays à un promoteur des valeurs sexistes des années 1970."

Au sein même de News Corp, le groupe de Rupert Murdoch éclaboussé l'an dernier par un scandale d'écoutes téléphoniques illégales, la "célébration de la beauté naturelle" vantée par Dominic Mohan ne fait plus l'unanimité.

Reste que la page 3, qui a entre autres lancé la carrière de la chanteuse Samantha Fox, dont le talent n'était pas l'atout le plus visible, est constitutive de l'identité du Sun depuis son rachat par Rupert Murdoch en 1969.

De quoi donner matière à réflexion à son propriétaire, alors que le tabloïd se vend chaque jour à 2,4 millions d'exemplaires.

Rosalba O'Brien; Tangi Salaün pour le service français, édité par Pascal Liétout

 
Véritable institution de la presse britannique de la deuxième moitié du XXème siècle, les femmes dénudées du Sun pourraient bientôt devoir se rhabiller. C'est ce que semble en tout cas envisager le magnat de la presse Rupert Murdoch, qui depuis les années 1970, a gratifié chaque jour ses lecteurs d'un modèle aux seins nus en page 3 du célèbre tabloïd. /Photo d'archives/REUTERS/Olivia Harris