"L'Origine du monde" aurait un visage

jeudi 7 février 2013 19h22
 

PARIS (Reuters) - Le visage de la femme posant pour "l'Origine du monde", le célèbre tableau de Gustave Courbet représentant un sexe féminin, aurait été retrouvé à Paris par un amateur d'art.

En janvier 2010, John achète une peinture d'une femme couchée, le visage à la renverse et la bouche entrouverte pour 1.400 euros à un antiquaire parisien, rapporte Paris Match.

Après être passée entre les mains d'experts, la toile se révèlerait être la partie supérieure du chef-d'oeuvre réalisé en 1866 et exposé depuis 1995 au musée d'Orsay à Paris. Selon les experts, les teintes, les fils de la trame et les dimensions du tableau correspondent à ceux de "L'Origine du monde".

Pour le spécialiste de Gustave Courbet, l'expert Jean-Jacques Fernier, "l'Origine du monde" n'est pas une simple peinture du sexe d'une femme mais une oeuvre incomplète ayant été découpée dans un tableau plus grand.

"Les découpages de ce portrait non signé et le fait qu'autour du cadre il y avait de la peinture qui restait (...) m'a montré qu'il était découpé de quelque chose d'autre", a-t-il dit jeudi à Reuters.

"Mon sentiment c'est qu'il s'agit de morceaux disparus d'une oeuvre de Courbet, l'un est au musée d'Orsay, c'est 'l'Origine du monde'", a-t-il ajouté. "Mais l'oeuvre était peut-être beaucoup plus grande. Orsay a un morceau de l'oeuvre, personne ne le conteste, et le visage qui est là est un autre morceau de l'oeuvre. Il y en a plusieurs qu'on retrouvera peut-être un jour ou l'autre ou peut-être qui ont définitivement disparu."

La femme en question serait la maîtresse de l'artiste James Whistler, Joanna Hiffernan, une Irlandaise avec qui Gustave Courbet avait eu une aventure. Craignant que sa toile suscite un scandale, Gustave Courbet aurait décidé de la découper et de ne vendre que le bas au diplomate turc Khalil-Bey.

"Kalil-Bey n'a pu acheter que cette partie-là parce qu'on ne pouvait pas vendre un tableau aussi érotique à cette époque là, c'était impensable", souligne Jean-Jacques Fernier. "Quand Kalibey l'a acheté, Courbet a enlevé la tête et le reste de ce tableau."

Selon Paris Match, John, qui souhaite garder l'anonymat, espère prêter son chef-d'oeuvre au musée d'Orsay. Ce dernier, contacté par Reuters, n'a pas souhaité communiquer dans l'immédiat.   Suite...

 
Le visage de la femme posant pour "L'Origine du monde", le célèbre tableau de Gustave Courbet, aurait été retrouvé, selon Paris Match, qui a rencontré le propriétaire de la présumée partie haute de la toile. La femme en question serait la maîtresse de l'artiste James Whistler, Joanna Hiffernan, une Irlandaise avec qui le peintre avait eu une aventure. /Photo d'archives/REUTERS