Les futurs professeurs belges ont du mal en histoire-géo

mercredi 23 janvier 2013 19h01
 

BRUXELLES (Reuters) - Un grand nombre d'élèves des centres de formation au professorat en Flandre belge ont de grosses lacunes en histoire, géographie et politique, révèle une étude publiée mercredi.

Des chercheurs de l'université catholique du Limbourg ont posé 114 questions à choix multiples de culture générale à un millier de futurs enseignants du secondaire, dont les formateurs avaient déjà décelé le manque de connaissances de base.

Un sur trois n'a pas été capable de repérer les Etats-Unis sur une carte et près de la moitié avouait ne pas savoir où se trouve l'Océan pacifique.

Deux futurs professeurs sur trois ne reconnaissent pas Mao Tsé-toung sur une photo, et avance comme première réponse le défunt dirigeant nord-coréen Kim Jong-il.

Le ministère flamand de l'Education a fait savoir qu'il allait repenser la formation et effectuer, si besoin est, les ajustements nécessaires à la rentrée 2013.

Robert-Jan Bartunek, Pascal Liétout pour le service français

 
Un grand nombre d'élèves des centres de formation au professorat en Flandre belge ont de grosses lacunes en histoire, géographie et politique. Un tiers du millier de futurs enseignants du secondaire interrogés dans le cadre d'une étude n'étaient pas capables de repérer les Etats-Unis sur une carte et près de la moitié d'entre eux ne savaient pas où se trouve l'Océan pacifique. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé