Mariah Carey et Nicki Minaj enterrent la hache de guerre

mercredi 9 janvier 2013 09h19
 

LOS ANGELES (Reuters) - Oubliées les menaces, balayées les tensions: la diva pop Mariah Carey et la jeune rappeuse Nicki Minaj, nouvelles venues dans le jury d'"American Idol", la version américaine de La Nouvelle star, se sont employées mardi à enterrer la hache de guerre.

Lors de la conférence de presse de lancement de la douzième saison de l'émission de télécrochet, qui débute le 16 janvier, les deux stars ont rivalisé de compliments mutuels, même si leurs regards ne se sont que rarement croisés.

La veille encore, dans une interview diffusée par ABC News, Mariah Carey alimentait elle-même les rumeurs en annonçant avoir renforcé sa sécurité personnelle à la suite de menaces qu'aurait proférées Nicki Minaj lors des enregistrements des auditions de l'émission.

Mais mardi, l'interprète d'une inoubliable reprise d'Against All Odds (Take A Look At Me Now) l'a joué en mode apaisement, arguant du caractère artistique et passionné des échanges entre jurés.

"C'est un jury très passionné, avec beaucoup de fortes personnalités. Les disputes sont ce qu'elles sont. C'est ça, 'American Idol', bien plus qu'une affaire stupidement montée de toutes pièces. Il s'agit de trouver la prochaine superstar", a-t-elle dit avant de rappeler qu'elle avait collaboré avec Nicki Minaj sur l'enregistrement d'un morceau, en 2009.

La rappeuse, qui aurait dit hors caméra "Si j'avais un flingue, je tirerais sur cette garce", a classé pour sa part sa rivale présumée parmi ses artistes préférés: "Elle a vraiment façonné une génération entière de chanteuses, alors me retrouver avec elle dans un jury devant lequel tous les candidats aspirent à être Mariah Carey..."

Les deux chanteuses ainsi que Keith Urban, chanteur de country et mari de l'actrice Nicole Kidman, font cette année leurs débuts dans le jury d'une émission en nette perte de vitesse. Après avoir dépassé les 30 millions de téléspectateurs en moyenne dans les années 2005-2006, l'audience de l'émission a fondu de moitié.

La Fox, qui la diffuse depuis 2002, espère beaucoup de ses nouvelles recrues payées au prix fort: Nicki Minaj toucherait 8 millions de dollars par saison, Mariah Carey dix de plus (sur ABC, la chanteuse n'a pas confirmé le chiffre de 18 millions de dollars mais reconnu qu'on était dans cet ordre de grandeur).

"Ce ne sont pas des jurés timorés. Ils disent ce qu'ils pensent, et nous les incitons à le faire", a souligné Trish Kinane, productrice exécutive de l'émission.

Jill Serjeant; Henri-Pierre André pour le service français

 
Keith Urban (au centre) entouré de Mariah Carey et de Nicki Minaj lors de la conférence de presse de lancement de la douzième saison d'"American Idol". Oubliées les menaces, balayées les tensions: la diva pop et la jeune rappeuse, nouvelles venues dans le jury de l'émission de télécrochet, se sont employées à enterrer la hache de guerre. /Photo prise le 8 janvier 2012/REUTERS/Mario Anzuoni