Tennis: deux Monégasques jouent le tie-break le plus long

mardi 8 janvier 2013 20h19
 

PARIS (Reuters) - Deux joueurs monégasques, Benjamin Balleret et Guillaume Couillard, ont joué dimanche le tie-break le plus long de l'histoire du tennis qui s'est terminé par 36 points à 34, annonce la Fédération internationale sur son compte Twitter.

"A notre connaissance, il n'existe pas de tie-break plus long, donc cela peut-être un record du monde", a confirmé la Fédération.

Le plus long tie break datait de 1997 et d'un match du tournoi du Queen's, à Londres, entre Goran Ivanisevic et Greg Rusedski. Le Croate l'avait emporté par 20 points à 18 et avait gagné le match 4-6 6-4 7-6.

Le nouveau record a été établi dans le cadre improbable d'un match du troisième tour des qualifications pour le tournoi Future de Plantation, en Floride, doté de 10.000 dollars.

La partie a été remportée par Benjamin Balleret, 636e joueur mondial, qui a expédié la seconde manche 6-1. Guillaume Couillard, 37 ans, n'a plus de classement ATP en simple mais il a participé à la dernière campagne de l'équipe de Monaco de Coupe Davis en compagnie de Benjamin Balleret.

Ce dernier a remporté lundi son quatrième match des qualifications face à l'Espagnol Ricardo Ojeda Lara. "Gagné 6-1 6-0 aujourd'hui. Plus facile que le tie-break d'hier", a-t-il tweeté.

Benjamin Balleret, 29 ans, n'est pas un inconnu du circuit. En 2006, il s'était distingué sur ses courts du Monte Carlo Country Club en accédant aux huitièmes de finale après un succès retentissant face à Sébastien Grosjean, alors 18e mondial.

Il s'était ensuite incliné face à Roger Federer.

Eric Salliot, édité par Jean-Paul Couret

 
Deux joueurs monégasques, Benjamin Balleret et Guillaume Couillard, ont joué dimanche le tie-break le plus long de l'histoire du tennis qui s'est terminé par 36 points à 34, annonce la Fédération internationale sur son compte Twitter. La rencontre de troisième tour des qualifications pour le tournoi Future de Plantation, en Floride, a été remportée par Benjamin Balleret, 636e joueur mondial. /Photo d'archives/REUTERS/Petar Kujundzic