Dispositif de sécurité déployé à Bugarach pour la "fin du monde"

mercredi 19 décembre 2012 20h00
 

TOULOUSE (Reuters) - Plusieurs dizaines de gendarmes ont été mobilisés mercredi à Bugarach et aux alentours pour prévenir tout afflux de population dans ce village du sud de la France, censé être préservé de la fin du monde attendue vendredi.

Terre de légendes, cette commune de l'Aude est au centre de nombreuses rumeurs sur internet qui font de son pic rocheux un "refuge" face à la fin des temps, qui tombe le 21 décembre selon une interprétation du calendrier maya, et attirent depuis des mois passionnés d'ésotérisme, curieux et journalistes.

Quelque 50 à 70 gendarmes ont été déployés pour réguler le trafic routier à partir de mercredi midi et interdire l'accès au pic, qui culmine à 1.230 mètres, a dit à Reuters une porte-parole de la gendarmerie.

Trois points de contrôle sont mis en place jusqu'à la fin de la semaine pour maîtriser la circulation en direction de Bugarach et "permettre aux habitants de continuer à vivre normalement", a-t-elle précisé.

Dans les ruelles du village, qui compte 200 habitants, des gendarmes à pied, à moto et deux Gardes républicains à cheval doivent patrouiller pour assurer la sécurité.

En cas de besoin, le peloton de gendarmerie de haute-montagne d'Osséja (Pyrénées-Orientales) ainsi qu'un groupe de gendarmes spéléologues d'Oloron-Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques) sont prêts à intervenir, ajoute la gendarmerie.

"L'accès au massif du pic de Bugarach sera en priorité donné aux personnes résidentes dans la zone régulée ainsi qu'à leurs proches et aux personnes participant habituellement à la vie locale", souligne de son côté la préfecture de l'Aude dans un communiqué.

"Pour ce faire, la circulation des véhicules de plus de 3,5 tonnes, le camping, la randonnée, la chasse, l'utilisation des véhicules à moteurs sur les chemins, le survol et l'accès au pic de Bugarach sont interdits", poursuit la préfecture, qui "déconseille vivement" au public de venir sur place entre le 19 et le 23 décembre.

Jean Décotte, édité par Yves Clarisse

 
Près de Bugarach. Plusieurs dizaines de gendarmes ont été mobilisés mercredi dans ce village de l'Aude et aux alentours, pour prévenir tout afflux de population dans cette commune censée être préservée, grâce à son pic rocheux, de la fin du monde attendue vendredi selon une interprétation du calendrier maya. /Photo prise le 19 décembre 2012/REUTERS/Jean-Philippe Arles