Un siècle après, sur les traces de Shackelton

lundi 3 décembre 2012 08h06
 

SYDNEY (Reuters) - Une équipe d'aventuriers britanniques et australiens s'apprête à revivre le voyage épique entrepris par Ernest Shackelton après l'échec de sa tentative pour atteindre le pôle Sud en 1914.

Pris dans les glaces, l'Endurance, bateau de l'explorateur britannique, a fini par se briser, et l'aventure dans laquelle il s'est lancé pour aller chercher des secours est considérée comme l'un des plus grands exploits jamais réalisés dans le domaine de la survie.

Avec quelques membres de l'équipage, Ernest Shackelton s'est embarqué à bord d'un canot de sauvetage pour effectuer 1.287 km à la rame, de l'île de l'Eléphant à la Géorgie du Sud, où il connaissait l'existence d'une station baleinière. La traversée suivie d'une longue marche à travers les montagnes et les glaciers de Géorgie du Sud leur prit deux ans.

Le scientifique australien Tim Jarvis et son équipe entendent rééditer l'exploit avec une réplique du canot de Shackelton et un équipement similaire.

Ils se lanceront donc début janvier sur les eaux glacées de l'Antarctique à bord de cette embarcation de 6,85 mètres dépourvue de quille, qu'il se sont entraînés à redresser en cas de chavirage.

"Nous avons étudié tous les chiffres. Nous avons bricolé avec des pierres et les batteries de nos caméras, parce nous allons filmer tout ça (...) et, vous savez quoi ? Nous sommes arrivés exactement au même résultat que l'agencement du ballast et l'organisation de Shackelton", a déclaré Tim Jarvis.

"C'est formidable de penser qu'après un siècle, malgré toute notre modernité, on se retrouve exactement avec la même chose que Shackelton. Mais, oui, c'est toujours un bateau dangereux avec une forte tendance à la gîte", a-t-il souligné.

Le projet a été présenté ce week-end à Sydney et un toast a été porté avec un whisky identique à celui qui améliorait l'ordinaire à bord de l'Endurance.

Stuart McDill, Jean-Philippe Lefief pour le service français