Barack Obama sacrifie à la tradition de la dinde de Thanksgiving

mercredi 21 novembre 2012 23h38
 

WASHINGTON (Reuters) - Le président Barack Obama est resté fidèle à la tradition de Thanksgiving en graciant mercredi symboliquement deux dindes censées finir dans les assiettes des Américains le jour de la fête du "Merci-Donnant".

Evoquant sa réélection, le 6 novembre, pour un second mandat à la tête des Etats-Unis, il a déclaré lors de la cérémonie rituelle dans la roseraie de la Maison blanche: "On dit qu'on mérite toujours une seconde chance. Je ne peux qu'être d'accord avec ce dicton en ce mois de novembre".

Les deux bénéficiaires de la grâce présidentielle -une tradition bien ancrée depuis John F. Kennedy- se prénomment "Cobbler" et "Gobler", deux gallinacées de 19 kg chacune nées le même jour. Elles passeront le reste de leur vie dans la demeure historique de George Washington à Mount Vernon Estate, en Virginie.

Le chef de l'exécutif était entouré pour la circonstance par ses deux filles, Sasha et Malia.

Le mouvement de défense des animaux PET avait demandé mardi à la Maison blanche de mettre fin à la tradition du pardon de la dinde de Thanksgiving, estimant que la cérémonie à la Maison blanche "traitait à la légère le massacre à grande échelle d'environ 46 volatiles intelligents et sympathiques".

La fête de Tkanskgiving, qui donne lieu à des retrouvailles familiales pour la vaste majorité des Américains, est une "action de grâce" célébrée par les premiers colons européens débarqués dans les années 1620 aux Etats-Unis pour remercier Dieu de l'abondance des moissons.

Margaret Chadbourn; Jean-Loup Fiévet pour le service français

 
<p>Le pr&eacute;sident Barack Obama, entour&eacute; par ses deux filles Sasha et Malia, est rest&eacute; fid&egrave;le &agrave; la tradition de Thanksgiving en graciant mercredi symboliquement deux dindes cens&eacute;es finir dans les assiettes des Am&eacute;ricains le jour de la f&ecirc;te du "Merci-Donnant". /Photo prise le 21 novembre 2012/REUTERS/Yuri Gripas</p>