Pas de sexe à la belle étoile en Italie, football ou pas

mercredi 14 novembre 2012 19h48
 

ROME (Reuters) - La passion italienne pour le football n'est en aucun cas une excuse pour s'adonner aux plaisirs de la chair à la belle étoile, a statué mercredi la plus haute juridiction de la Péninsule.

Surpris dans ses ébats et condamné en première instance, un couple impudique avait justifié ses ébats en plein air par le fait que le reste de la ville, dans le sud du pays, était plus occupé à regarder un match de la Coupe du monde 2006.

Les deux amants, un sexagénaire et une quadragénaire, ont plaidé leur cause à Rome devant la Cour de cassation, où leur défense n'a pas davantage convaincu les juges.

Cette nuit-là, la Squadra Azzurra avait battu l'Ukraine en quarts de finale avant de remporter la compétition en finale contre la France.

Philip Pullella, Simon Carraud pour le service français, édité par Chrystel Boulet-Euchin