Un musée viennois décide de recouvrir des affiches d'hommes nus

mardi 16 octobre 2012 18h51
 

VIENNE (Reuters) - Un célèbre musée viennois a décidé de couvrir les "parties intimes" de trois joueurs de football qui apparaissent nus sur de grands posters affichés dans la capitale autrichienne pour annoncer une exposition en raison du tollé que cela a provoqué.

"Nous avons eu beaucoup, beaucoup de plaintes", a dit le porte-parole du musée Leopold, Klaus Pokorny, à propos de l'affichage public des posters utilisés pour annoncer l'exposition "Hommes nus" qui doit s'ouvrir vendredi au musée.

"Nous ne nous sommes pas rendus compte que beaucoup, beaucoup de gens seraient vraiment gênés ou en colère, à tel point que nous nous inquiétons de la sécurité, de la protection des visiteurs du musée", a-t-il ajouté.

L'affiche en question est une reproduction d'une photographie des artistes français Pierre et Gilles intitulée "Vive la France". Elle montre trois hommes de différentes couleurs entièrement nus à l'exception de leurs pieds qui arborent des chaussettes respectivement bleues, blanches et rouges et des chaussures de football.

Klaus Pokorny a précisé qu'une bande de papier rouge serait utilisée pour cacher les parties génitales des quelque 180 grandes affiches disséminées dans Vienne. Les plus petits posters qui présentent le même motif ne seront pas touchés.

"Beaucoup de gens nous ont dit qu'ils voulaient ou devaient protéger leurs enfants", a poursuivi le porte-parole du musée. "Certains ont averti que si nous ne les recouvrions pas, ils viendraient avec un pinceau et les recouvriraient avec de la peinture. Quelqu'un l'a déjà fait."

L'exposition du musée Leopold, qui présente environ 300 oeuvres jusqu'au 28 janvier, montre comment la représentation de la nudité masculine a évolué au cours de l'histoire de l'art.

Fredrik Dahl, Juliette Rabat pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Le mus&eacute;e Leopold de Vienne a d&eacute;cid&eacute; de couvrir les "parties intimes" de trois joueurs de football, qui apparaissent nus sur de grands posters affich&eacute;s dans la capitale autrichienne pour annoncer une exposition, en raison du toll&eacute; provoqu&eacute;. /Photo prise le 17 octobre 2012/REUTERS/Herwig Prammer</p>