Manger du chocolat et gagner le Nobel !

jeudi 11 octobre 2012 21h29
 

NEW YORK (Reuters) - Mangez du chocolat! Selon une étude publiée par la revue médicale "New England Journal of Medicine", plus un pays consomme du chocolat, plus il obtient de prix Nobel rapporté au nombre d'habitants.

De fait, la Suisse caracole en tête du peloton suivie de près par la Suède et le Danemark.

Les Etats-Unis sont dans les profondeurs du classement et devraient augmenter leur consommation de cacao de 125 millions de kg par an pour engendrer un lauréat supplémentaire, explique Franz Messerli, l'auteur de l'étude.

"Les Suisses mangent 120 barres chocolatées, disons de 85 grammes chacune, par an, hommes, femmes et enfants, en moyenne", ajoute Messerli, qui dirige le programme d'hypertension à l'hôpital St Luke-Roosevelt à New York.

Franz Messerli reconnaît l'absurdité de l'idée, mais souligne que si les données en elles-mêmes sont fiables, ce n'est pas la première fois que les scientifiques leur trouvent des corrélations défiant toute logique.

Le nombre de cigognes à travers l'Europe a été associée à des taux de natalité, par exemple, et des taches solaires aux suicides chez les hommes.

L'explication tient peut-être au fait que le lien est réel, mais vide de sens.

"La consommation nationale de chocolat est en corrélation avec la richesse d'un pays et la qualité de la recherche d'un pays est corrélée à sa richesse", a déclaré Eric Cornell, un physicien américain, co-lauréat du prix Nobel de physique en 2001.

"Ainsi le chocolat peut-il être associé à une recherche de qualité alors qu'il n'y a aucun lien de causalité ici."   Suite...

 
<p>Selon une &eacute;tude publi&eacute;e par la revue m&eacute;dicale "New England Journal of Medicine", plus un pays consomme du chocolat, plus il obtient de prix Nobel rapport&eacute; au nombre d'habitants. De fait, la Suisse caracole en t&ecirc;te du peloton, avec 120 barres chocolat&eacute;es (85 gr chacune) par an par personne en moyenne, suivie de pr&egrave;s par la Su&egrave;de et le Danemark. /Photo d'archives/REUTERS/Bernadett Szabo</p>