Le fils footballeur joue, le père parieur emporte la mise

jeudi 27 septembre 2012 14h18
 

LONDRES (Reuters) - Doté d'un solide instinct paternel, le père du jeune footballeur Ryan Tunnicliffe avait deux raisons de se réjouir mercredi: non seulement son fils a fait ses grands débuts avec Manchester United mais il en a tiré un profit substantiel.

Le fils prodigue âgé de 19 ans a participé à la victoire 2-1 en Coupe de la Ligue contre Newcastle, dix ans après un pari à hauteur de 100 livres (126 euros) de son père, sûr que le petit Ryan porterait un jour les couleurs du club mancunien.

Le bookmaker William Hill devra verser son dû au père avisé, soit 10.000 livres (12.600 euros). Et l'entreprise de paris devra rétribuer Mick Tunnicliffe si sa progéniture devait être un jour être appelé en équipe d'Angleterre, puisqu'il a aussi placé un pari en ce sens.

"Bien entendu, nous allons porter une grande attention aux progrès de la carrière de Ryan à l'avenir", a fait savoir dans un communiqué Graham Sharpe, porte-parole de l'institution William Hill.

"La dernière fois qu'un pari de cette nature nous a coûté 10.000 livres, c'était lorsque Chris Kirkland a fait son apparition dans les cages de l'Angleterre, également pour une somme de départ de 100 livres", a-t-il ajouté.

L'ancien gardien de Liverpool, sur lequel misait beaucoup son père, devait être sélectionné avant 30 ans pour enrichir sa famille. Pari gagné en 2006 lors du match contre la Grèce. Il n'avait que 25 ans pour cette première et dernière cape.

Tom Pilcher, Simon Carraud pour le service français

 
<p>Le p&egrave;re du jeune footballeur Ryan Tunnicliffe avait deux raisons de se r&eacute;jouir mercredi: non seulement son fils a fait ses grands d&eacute;buts avec Manchester United mais il a du coup empoch&eacute; 10.000 livres pour avoir remport&eacute; un pari de 100 livres plac&eacute; il y a dix ans aupr&egrave;s du bookmaker William Hill. /Photo d'archives/REUTERS/Phil Noble</p>