Des balles bondissantes pour les lanceurs britanniques aux JO ?

samedi 4 août 2012 19h45
 

PARIS (Reuters) - Le Suisse Roger Federer devra jouer sa finale du tournoi olympique de tennis contre l'Ecossais Andy Murray avec des raquettes de ping-pong, si l'on en croit les utilisateurs de Twitter.

Les internautes français, exaspérés par la tournure des événements en finale d'aviron du deux de couple masculin samedi, ont réinventé les règles des sports olympiques en faveur des représentants de Sa Gracieuse Majesté.

L'équipage britannique a signalé au tout début du parcours avoir subi un incident technique et a pu reprendre le départ, avant de s'adjuger la médaille d'argent, au grand dam des Français, quatrièmes de la course.

Favoritisme ? Les internautes semblent n'avoir aucun doute sur la question. Ils ont dressé une liste des ces règles pro-britanniques fictives sous le mot-clef "#GBJOfacts".

"Andy Murray pourra faire rejouer tous les aces de Federer en disant qu'il n'était pas prêt", selon Zacal, qui anticipe la finale du simple messieurs, dimanche.

"Les Anglais auront le droit à des balles rebondissantes pour le lancer de poids", croit savoir Jérémy Tilah, en oubliant toutefois que l'épreuve masculine a été remportée par le Polonais Tomasz Majewski vendredi.

"En basket les adversaires de la Grande Bretagne n'auront pas le droit de pénétrer dans leur moitié de terrain", selon Baudry Baptiste.

Ce n'est pas la première fois que les résultats des Britanniques alimentent le soupçon sur Twitter. Les pistards britanniques, sacrés champions olympiques de la vitesse par équipe jeudi, avaient pris deux fois le départ lors des séries de qualifications après la chute de l'un des coureurs.

"En saut d'obstacles les adversaires des Anglais concourront sur des poneys", dit Chaa. Loisy.   Suite...

 
<p>Exasp&eacute;r&eacute;s par le sentiment d'une forme de favoritisme li&eacute;e &agrave; la tournure des &eacute;v&eacute;nements en finale d'aviron du deux de couple masculin samedi, les internautes fran&ccedil;ais ont r&eacute;invent&eacute; certaines r&egrave;gles des sports olympiques en faveur des repr&eacute;sentants de Sa Gracieuse Majest&eacute;. /Photo prise le 6 juillet 2012/REUTERS/Andrew Winning</p>