L'Etat grec supprime les gardes du corps des VIP

mardi 31 juillet 2012 19h16
 

ATHENES (Reuters) - Le gouvernement grec, soucieux d'économiser les deniers publics en pleine période d'austérité, a décidé de supprimer les policiers affectés à la protection rapprochée des hautes personnalités du monde politique et des affaires.

La police a précisé mardi que ces policiers d'élite -ils sont au total 1.500 environ- seraient redéployés pour combattre la criminalité dans les rues d'Athènes.

Les membres du gouvernement ont déjà vu leurs traitements amputés de 30% dans le cadre des douloureuses mesures d'austérité exigées par les créanciers étrangers de la Grèce, qui croule sous le fardeau d'un endettement public colossal.

La protection rapprochée du Premier ministre, Antonis Samaris, sera elle réduite de 25 officiers de police et celle du chef de file de la Gauche radicale (Syriza), Alexis Tsipras, de 20.

Ces derniers temps, les journaux à sensation grecs prennent un malin plaisir à publier les clichés d'"huiles politiques" accompagnées de gorilles portant leurs parapluies ou faisant les emplettes à leur place.

Karolina Tagaris, Jean-Loup Fiévet pour le service français