Presque rien ne cloche pour le ministre en charge des JO

vendredi 27 juillet 2012 17h13
 

LONDRES (Reuters) - Le ministre britannique en charge des Jeux olympiques s'est pris au mot vendredi matin, en laissant échapper une cloche olympique qui s'est brisée après avoir heurté son attaché de presse, alors qu'il venait d'expliquer qu'il ne pouvait pas promettre une compétition sans incident.

Après s'être assuré que son assistant n'était pas blessé, le secrétaire d'Etat à la Culture et aux Sports Jeremy Hunt, embarrassé, a déclaré à Reuters Télévision : "Mon Dieu! Quelle maladresse! Tout va bien, la catastrophe a été évitée. Vous avez obtenu plus d'images que prévu."

Jeremy Hunt avait tenté le sort en assistant à un concert de cloches destiné à marquer l'imminence de l'ouverture des Jeux olympiques, dans la soirée.

Avant cet incident, il avait affirmé: "Je ne peux pas assurer qu'il n'y aura aucun pépin, parce que c'est vraiment l'une des plus grandes choses que l'on puisse organiser. Il y a toujours un ou deux petits soucis. Mais je suis très confiant, nous sommes prêts."

Paul Majendie, Joël Bronner pour le service français, édité par Tangi Salaün

 
<p>Le ministre britannique en charge des Jeux olympiques s'est pris au mot vendredi matin, en laissant &eacute;chapper une cloche olympique qui s'est bris&eacute;e apr&egrave;s avoir heurt&eacute; son attach&eacute; de presse, alors qu'il venait d'expliquer qu'il ne pouvait pas promettre une comp&eacute;tition sans incident. /Images du 27 juillet 2012/REUTERS/Reuters TV</p>