La vente de biens immobiliers par loterie gagne la France

lundi 23 juillet 2012 17h17
 

par François Revilla

ISTRES, Bouches-du-Rhône (Reuters) - Roxanne Tornero, une serveuse de 23 ans, embrasse du regard sa villa de 110 m2 habitables entourée de 150 m2 de terrain, avec piscine, située à Istres (Bouches-du-Rhône), d'une valeur de 264.000 euros. Elle lui a coûté en tout et pour tout 40 euros.

Une agence immobilière du sud-est de la France propose depuis un an l'achat de biens immobiliers sous forme de loterie et entend développer rapidement ce type de vente, une première en France qui laisse les professionnels du marché sceptiques.

Ancien cadre supérieur dans l'immobilier, Léonard Simpatico, 51 ans, gérant de l'agence Simpatico Group installée à Istres (Bouches-du-Rhône), propose de faire gagner via une loterie en ligne les biens immobiliers, maisons ou appartements, que l'agence détient dans son portefeuille.

Le principe de la loterie est simple : l'agence achète au propriétaire le bien au prix estimé par un expert, ajoute les frais de notaire et ceux d'agence pour parvenir à la somme totale de mise en vente.

Cette somme est ensuite divisée en billets de tombola de 10 euros qui sont mis en vente en ligne sur le site Internet de l'agence. Chaque acheteur potentiel peut acquérir cinq tickets par personne et par mois maximum.

Une fois la somme désirée atteinte, un huissier effectue un tirage au sort qui détermine le nouveau propriétaire du bien.

Selon Léonard Simpatico, ce mode de vente qui a fait ses preuves aux Etats-Unis est une réponse possible à la crise immobilière.

VENTE PARTICIPATIVE   Suite...

 
<p>Une agence immobili&egrave;re du sud-est de la France propose depuis un an l'achat de biens immobiliers sous forme de loterie et entend d&eacute;velopper rapidement ce type de vente, une premi&egrave;re en France qui laisse les professionnels du march&eacute; sceptiques. Sur le principe, l'agence ach&egrave;te un bien &agrave; son propri&eacute;taire, ajoute les frais de notaire et d'agence, une somme totale ensuite divis&eacute;e en billets de tombola de 10 euros, un huissier effectuant un tirage au sort une fois la somme d&eacute;sir&eacute;e atteinte. /Photos d'archives/Eric Gaillard/Mal Langsdon</p>