Batman, plus dure sera la chute

mardi 10 juillet 2012 10h36
 

LONDRES (Reuters) - Des scientifiques britanniques affirment calculs à l'appui que si Batman s'élançait réellement dans les airs, il s'écraserait au sol et que sa chute serait très probablement mortelle.

L'homme chauve-souris peut certes planer, comme dans le film "Batman Begins" (2005), ont expliqué quatre étudiants de l'université de Leicester, mais son atterrissage sera certainement fatal en raison des dimensions de sa cape.

"Si Batman veut survivre au vol, il a définitivement besoin d'une plus grande cape", a expliqué David Marshall.

"Ou s'il préfère garder son style intact, il peut opter pour un système de propulsion", a ajouté l'étudiant de 22 ans, en dernière année de maîtrise de physique.

Dans un article intitulé "Trajectoire d'un Batman en chute libre", les scientifiques expliquent que si le super-héros s'élançait d'un immeuble de 150 mètres, l'envergure de sa cape -4,7 mètres- lui permettrait de planer sur 350 mètres mais il heurterait le sol à 80 km/h, une vitesse potentiellement mortelle.

Les quatre étudiants conseillent donc au super-héros, qui revient sur grand écran fin juillet dans "The Dark Night Rises", de faire un peu de shopping avant de tenter de survoler les gratte-ciel de Gotham city.

Michael Holden, Mathilde Gardin pour le service français

 
<p>Des &eacute;tudiants chercheurs britanniques affirment calculs &agrave; l'appui que si Batman s'&eacute;lan&ccedil;ait r&eacute;ellement dans les airs, il s'&eacute;craserait au sol et que sa chute serait tr&egrave;s probablement mortelle. "Si Batman veut survivre au vol, il a d&eacute;finitivement besoin d'une plus grande cape", a expliqu&eacute; David Marshall, &eacute;tudiant de 22 ans, en derni&egrave;re ann&eacute;e de ma&icirc;trise de physique. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau</p>