Victoire d'outre-tombe

lundi 9 juillet 2012 22h57
 

LONDRES (Reuters) - Un pari effectué il y a près d'une décennie par un fan de tennis décédé depuis a permis à l'association caritative britannique Oxfam, légataire du parieur, de remporter plus de 100.000 livres sterling (126.000 euros) après la septième victoire de Roger Federer à Wimbledon.

En 2003, juste après la première victoire du Suisse en Grand Chelem sur le gazon londonien, Nicholas Newlife avait misé 1.500 livres à 66 contre 1 que le joueur s'imposerait à sept reprises au All England club.

A sa mort en 2009, l'ONG Oxfam a hérité de tous ses biens, dont quelques tickets de paris.

"Nick Newlife était un passionné de paris sportifs, et en particulier un grand fan de tennis... mais malheureusement il n'a pas vécu assez longtemps pour voir Roger (lui permettre de) décrocher ce qui est peut-être le plus spectaculaire pari que nous ayons jamais enregistré sur le tennis", a déclaré un porte-parole du bookmaker qui avait enregistré le pari.

Selon la société de paris, le gain de 101.840 livres est le premier de ce montant en 40 ans.

L'héritage de Nicholas Newlife avait déjà permis à Oxfam d'empocher 16.750 livres en 2009, lorsque Roger Federer avait décroché sa quatorzième victoire en Grand Chelem.

Myriam Rivet pour le service français, édité par Eric Faye

 
<p>Un pari effectu&eacute; il y a pr&egrave;s d'une d&eacute;cennie par un fan de tennis d&eacute;c&eacute;d&eacute; depuis a permis &agrave; l'association caritative britannique Oxfam, l&eacute;gataire du parieur, de remporter plus de 100.000 livres sterling (126.000 euros) apr&egrave;s la septi&egrave;me victoire de Roger Federer &agrave; Wimbledon. /Photo prise le 8 juillet 2012/REUTERS/Toby Melville</p>