La doyenne des Français s'éteint six jours après ses 114 ans

vendredi 8 juin 2012 15h34
 

NANTES (Reuters) - La doyenne officielle des Français et des Européens est décédée vendredi dans sa maison de retraite de Pontchâteau (Loire-Atlantique), six jours après avoir fêté ses 114 ans, a-t-on appris auprès de l'établissement.

Marie-Thérèse Bardet était "fatiguée" depuis cet anniversaire célébré en présence de sa famille, d'élus locaux et de journalistes, a dit une salariée de la résidence "La Châtaigneraie".

Cette "super-centenaire", qui ne se déplaçait qu'en fauteuil roulant, n'avait plus l'usage de la parole mais s'exprimait beaucoup par le toucher, selon la direction de cet établissement où elle vivait depuis vingt ans.

Veuve depuis 1951, cette mère de deux enfants de 88 et 90 ans - toujours en vie - était l'aïeule de sept petits-enfants, seize arrière-petits-enfants et six arrière-arrière-petits enfants.

La doyenne de l'Humanité est une Américaine de 115 ans, encore loin du record établi par la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à l'âge de 122 ans et 164 jours.

Guillaume Frouin, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Marie-Th&eacute;r&egrave;se Bardet, la doyenne officielle des Fran&ccedil;ais et des Europ&eacute;ens est d&eacute;c&eacute;d&eacute;e vendredi dans sa maison de retraite de Pontch&acirc;teau (Loire-Atlantique), six jours apr&egrave;s avoir f&ecirc;t&eacute; ses 114 ans. /Photo prise le 2 juin 2012/REUTERS/Laetitia Notarianni</p>