Une corrida, sinon rien !

lundi 4 juin 2012 16h29
 

MADRID (Reuters) - A l'heure où l'Espagne connait un taux de chômage record, les habitants d'un village de l'ouest du pays estiment que la corrida passe avant la création d'emplois.

Les habitants de Guijo de Galisteo ont approuvé dimanche par référendum le maintien en l'état du budget consacré à la tauromachie et autres festivités, rejetant la proposition de consacrer la moitié de cette somme à la création d'emplois.

D'après la presse locale, 242 villageois sur les 1.764 habitants de ce bourg d'Estrémadure ont voté pour la corrida. Ils n'ont été que 181 à approuver le transfert de 15.000 euros à la lutte contre le chômage via le financement de contrats à durée déterminée.

Julien Toyer, Claude Chendjou pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Les habitants de Guijo de Galisteo, un village d'Estremadure, dans l'ouest de l'Espagne, ont approuv&eacute; dimanche par r&eacute;f&eacute;rendum le maintien en l'&eacute;tat du budget consacr&eacute; &agrave; la tauromachie et autres festivit&eacute;s, rejetant la proposition de consacrer la moiti&eacute; de cette somme &agrave; la cr&eacute;ation d'emplois. /Photo prise le 3 juin 2012/REUTERS/Jos&eacute; Manuel Ribeiro</p>