Elle offre son rein à son patron... et perd son emploi

mercredi 25 avril 2012 14h37
 

NEW YORK (Reuters) - Une New-yorkaise qui avait fait don d'un rein pour venir en aide à son patron malade a porté plainte pour avoir été licenciée quelques mois après l'opération.

Deborah Stevens se plaint d'avoir subi une discrimination de la part de son ex-employeur du fait de problèmes de santé consécutifs à des complications lors de l'intervention.

Selon son avocat, l'opération a notamment induit des lésions nerveuses à une jambe ainsi que des troubles digestifs. Pour l'entreprise qui l'a remerciée, ce sont ses mauvaises performances au travail qui ont motivé son licenciement et non les conséquences de l'opération.

Dans un communiqué, l'entreprise, Atlantic Automotive Group, dit qu'il est regrettable qu'une employée prenne prétexte d'un acte généreux pour lancer une réclamation sans fondement.

Jonathan Allen, Joël Bronner pour le service français, édité par Gilles Trequesser