Twitter s'amuse avant l'heure avec les résultats de l'élection

dimanche 22 avril 2012 19h35
 

PARIS (Reuters) - Les adeptes du réseau social Twitter ont pu prendre connaissance bien avant l'heure légale de 20h00 des résultats de l'élection présidentielle française dans les départements et territoires d'Outre-mer, dans un langage codé et souvent fleuri.

Sous le "hashtag" (fil conducteur) Radiolondres, les millions d'abonnés de ce réseau qui faisait ses premières armes dans l'élection-reine du système politique français se sont ainsi joué, comme on pouvait le prévoir, de l'interdiction de publier des résultats avant la clôture des bureaux de vote.

De manière poétique, comme sur le compte du journal belge Le Soir : "Les roses sont arrivées sur les palmiers/Vague de flamants roses sur les Antilles".

La radiotélévision belge RTBF se montrait moins elliptique, offrant dès le milieu de l'après-midi un lien permettant l'accès au tableau complet des résultats des larges victoires du candidat PS Outre-mer, où le vote était terminé depuis samedi, et le dépouillement dimanche midi.

Dûment informés, les "twittos" français s'en sont donné à coeur joie pour transmettre les tendances de vote, sans pour autant vendre la mèche : "Le profil Facebook de Carla vient de passer de 'mariée' à 'c'est compliqué'", écrivait l'un d'eux.

Tentant des analogies féroces avec des personnages de bandes dessinées et de contes de fées, certains annonçaient "Rantanplan a mordu Joe Dalton", ou "Blanche-Neige vient de préparer une huitième chambre".

Dans des tentatives très poussées de traduction, sur le mode des messages codés de Radio Londres sous l'Occupation, on notait un "Les Pays-Bas sont devant la Hongrie", ou encore, concernant la victoire de François Hollande au Canada, "les Caribous mangent du Gouda", ou, plus explicite, "on aperçoit des déménageurs au 55 rue du faubourg Saint-Honoré".

JEANNE D'ARC ET ROBESPIERRE

Allusion aux attributs et personnages favoris supposés des candidats, on pouvait lire : "Le flan et la rolex courent devant Jeanne d'Arc et Robespierre".   Suite...