Le pilote qui n'avait pas les yeux en face des trous

mardi 17 avril 2012 12h54
 

OTTAWA (Reuters) - Un pilote somnolent a d'abord pris la planète Vénus pour un avion avant de faire plonger son appareil pour éviter une collision avec un avion cargo américain qu'il voyait à tort foncer sur lui.

Seize personnes ont été blessées lors de la descente précipitée du Boeing 767 d'Air Canada qui effectuait un vol de nuit en janvier 2011 entre Toronto et Zürich avec 95 passagers et huit membres d'équipage à bord.

Le copilote venait juste de se réveiller d'une longue sieste et était désorienté quand le pilote lui a signalé qu'un avion cargo américain volait dans leur direction, peut-on lire dans un rapport officiel sur l'incident.

"Le premier officier a d'abord pris la planète Vénus pour un avion mais le capitaine lui a répété que la cible était à 12 heures (droit devant) et 1.000 pieds plus bas", lit-on dans le rapport.

"Quand le premier officier a vu l'avion venant en sens inverse, il a interprété sa position comme étant au-dessus et descendant sur eux. Il a alors réagi à ce qu'il a perçu comme une menace imminente de collision en poussant le manche".

L'avion de ligne a alors piqué de 400 mètres avant que le capitaine reprenne les commandes. Quatorze passagers et deux membres d'équipage ont été blessés, dont sept ont dû être hospitalisés. Aucun n'avait attaché sa ceinture de sécurité, malgré le déclenchement du signal lumineux.

La compagnie Air Canada, qui a regretté que des passagers aient été blessés, dit avoir pris des mesures pour empêcher qu'un tel incident se reproduise, rappelant aux pilotes qu'ils doivent se plier aux recommandations sur les siestes à bord.

David Ljunggren, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Un pilote d'Air Canada, qui &eacute;mergeait d'une sieste, a d'abord pris la plan&egrave;te V&eacute;nus pour un avion avant de faire plonger son appareil pour &eacute;viter une collision avec un avion cargo am&eacute;ricain qu'il voyait &agrave; tort foncer sur lui. Seize personnes ont &eacute;t&eacute; bless&eacute;es au cours de la descente. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Cassese</p>