Crise oblige, "policiers à louer" en Grèce

mardi 10 avril 2012 16h55
 

ATHENES (Reuters) - Face à la crise et désireuse de lever des fonds, la police grecque propose de louer trente euros de l'heure les services de ses agents pour assurer la sécurité d'événements privés.

"Nous ne fournirons ces services que dans des cas exceptionnels et seulement si nous avons les moyens et les effectifs nécessaires. Pas question pendant ce temps-là de priver un seul citoyen de la protection qui lui est due", a expliqué mardi Thanassis Kokkalakis, porte-parole de la police grecque.

L'argent récolté servira notamment à financer le matériel qui équipe les forces de l'ordre.

Une nouvelle loi entrée en vigueur fixe à 30 euros le tarif d'une heure de "location" d'un agent de police. Si une voiture d'escorte est nécessaire, comme par exemple pour transporter une oeuvre d'art, il faudra débourser 40 euros supplémentaires de l'heure, et 20 euros si l'on réclame la protection d'un motard.

Deborah Kyvrikosaios et Renee Maltezou; Guy Kerivel pour le service français

 
<p>Face &agrave; la crise et d&eacute;sireuse de lever des fonds, la police grecque propose de louer trente euros de l'heure les services de ses agents pour assurer la s&eacute;curit&eacute; d'&eacute;v&eacute;nements priv&eacute;s. L'argent r&eacute;colt&eacute; servira notamment &agrave; financer le mat&eacute;riel qui &eacute;quipe les forces de l'ordre. /Photo prise le 10 avril 2012/REUTERS/Yannis Behrakis</p>