Des milliers de vaches pleurent "Jocko Besne"

mercredi 14 mars 2012 15h36
 

NANTES (Reuters) - "Troisième taureau reproducteur le plus utilisé de l'histoire de l'humanité", "Jocko Besne" est mort à l'âge de 17 ans dans son centre d'insémination artificielle de Blain (Loire-Atlantique), laissant orphelines entre 300 et 400.000 vaches laitières au monde.

"Star internationale de la race Prim'holstein, ce taureau s'est imposé comme une référence incontournable", dit sur son site internet Créavia, une union de coopératives d'éleveurs de l'ouest de la France, qui gère le centre.

"Il se place au troisième rang mondial en matière d'utilisation, avec plus de 1,7 million de paillettes produites", est-il ajouté. "En France, les filles de Jocko Besne sont présentes dans 23.370 élevages."

Clin d'oeil de l'histoire, Jocko Besne était né en 1994 dans la ferme d'un éleveur dénommé Gildas Fertil. Il a ensuite passé treize ans au Centre de regroupement et d'intensification des taureaux élite reproducteurs (Criter) de Blain, où il s'est éteint la semaine dernière de mort naturelle.

La dépouille de ce "géniteur d'exception", qui avait été mis à la retraite l'an passé, a été envoyée au Muséum d'histoire naturelle de Paris. Elle pourrait être intégrée aux collections d'anatomie comparée, afin d'être étudiée par les scientifiques.

Guillaume Frouin, édité par Patrick Vignal