Futurs divorcés, attention aux sms compromettants

lundi 20 février 2012 17h32
 

NEW YORK (Reuters) - Les couples susceptibles de s'acheminer vers une rupture difficile devraient faire attention aux sms qu'ils envoient: en cas de divorce, ils pourraient en effet être utilisés comme preuve à charge devant un tribunal.

Aux Etats-Unis, plus de 90% des grands avocats spécialisés dans les cas de divorce rapportent que les procès au cours desquels sont présentées des preuves issues d'iPhone et autres smartphones sont en augmentation depuis trois ans, selon l'Académie américaine des avocats matrimoniaux (AAML).

Les sms sont l'élément le plus utilisé dans les procédures de divorce, suivis par les courriers électroniques, les numéros de téléphone composés, l'historique des appels, le GPS et l'historique des recherches sur internet, dit l'AAML.

Cette hausse de l'utilisation des sms comme preuves à charge intervient après une tendance similaire il y a deux ans, qui concernait cette fois Facebook, constate l'AAML.

Même un sms lu par-dessus l'épaule de quelqu'un peut être utilisé lors d'une audience de divorce, si le témoin est jugé crédible.

"J'ai utilisé des sms pour des contre-interrogatoires", a déclaré Ken Altshuler, président de l'AAML. "Je dirais que beaucoup de sms ont été présentés devant la justice au cours des six derniers mois. Pour je ne sais quelle raison, les gens s'envoient davantage de sms et ne réfléchissent pas à ce qu'ils sont en train d'écrire."

Patricia Reaney, Hélène Duvigneau pour le service français, édité par Gilles Trequesser

 
<p>Les couples susceptibles de s'acheminer vers une rupture difficile devraient faire attention aux SMS qu'ils envoient: en cas de divorce, ils pourraient en effet &ecirc;tre utilis&eacute;s comme preuve &agrave; charge devant un tribunal. /Photo d'archives/REUTERS/Vivek Prakash</p>