Les Parisiens se pressent pour échanger leurs derniers francs

lundi 13 février 2012 16h47
 

PARIS (Reuters) - Plus d'une centaine de personnes ont dû prendre leur mal en patience lundi à Paris avant de pouvoir échanger leurs derniers billets en francs contre des euros, à quatre jours de la fin de l'échange supervisé par la Banque de France.

"Je suis venu aujourd'hui pour échanger les 200 francs que j'ai trouvés dans un vieux pantalon en faisant du rangement", explique Manuel, qui patiente devant la succursale de la Banque de France, boulevard Raspail, dans le 6e arrondissement de la capitale.

"Je vais en tirer 30 euros, vu que je ne suis pas loin ça vaut le coup d'attendre un petit peu (...) mais un seul centre à Paris pour changer ce qu'il reste ça ne fait pas beaucoup. Là, ça fait trois quarts d'heure je pense que je ne vais pas pouvoir rentrer."

Alerté dimanche par la télévision de la date butoir, Christian s'est pour sa part empressé de venir troquer sa liasse de billets.

"Qu'est ce qu'on va en faire? Les mettre dans un sac en plastique qui va être perdu? Je les avais pris en 2000 au moment de l'euro justement pour les garder mais franchement ca ne sert à rien, on fait une photocopie couleur et puis c'est bon", dit-il.

Dix ans après l'entrée en vigueur de l'euro, les billets de 20, 50, 100, 200 et 500 francs doivent être échangés avant le 17 février à la Banque de France ou dans ses succursales, pour ne pas perdre toute valeur. Les pièces en francs, quant à elles, ne sont plus échangeables depuis le 17 février 2005.

"Sauf cas exceptionnel", les derniers billets en francs ont "un prix inférieur à leur valeur de remboursement sur le marché des collectionneurs", rappelle la Banque de France sur le site internet qu'elle a mis en place (www.jechangemesfrancs.com).

Pauline Mével et Marine Pennetier, édité par Patrick Vignal

 
<p>Plus d'une centaine de personnes ont d&ucirc; prendre leur mal en patience lundi &agrave; Paris, devant la succursale de la Banque de France, avant de pouvoir &eacute;changer leurs derniers billets en francs contre des euros, &agrave; quatre jours de la fin de l'&eacute;change supervis&eacute; par la Banque de France. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Lauener</p>