Un "seau rouillé" se révèle être une rare pièce d'antiquité

mardi 10 janvier 2012 19h57
 

LONDRES (Reuters) - Un casque de cavalier romain datant de l'invasion de la Grande-Bretagne par les armées de l'empereur Claude il y a près de 2.000 ans a été dévoilé mardi à l'issue d'une restauration laborieuse qui aura duré neuf ans.

Les fragments de cette pièce très rare, baptisée "Casque Hallaton", ont été mis au jour il y a dix ans lors de fouilles archéologiques effectuées dans un sanctuaire datant de l'âge de fer dans la localité de Hallaton, dans le Leicestershire, dans le centre de l'Angleterre.

A l'époque, les archéologues, plus habitués à découvrir des pièces de monnaie en or et en argent aisément identifiables, avaient plaisanté en parlant de la découverte d'un "seau tout rouillé" assez moderne.

Ce casque, confié aux soins du service de restauration du British Museum, s'est révélé être un trésor archéologique d'une importance considérable qui, d'après ces spécialistes, souligne la relation très étroite existant entre les envahisseurs romains et les autochtones des îles britanniques.

Selon une reconstitution en 3D réalisée par le British Luseum et dévoilée mardi, le casque était en fer, recouvert d'une couche d'argent décorée en certains endroits par une feuille d'or. Il était extrêmement décoré, avec notamment le buste d'une femme, une couronne de lauriers et une figure de cavalier, probablement celle de l'empereur.

Le casque de Hallaton restauré sera exposé au musée de Harborough, dans le Leicestershire, à compter du 28 janvier.

Mike Collett-White, Jean-Loup Fiévet pour le service français, édité par Gilles Trequesser