Les femmes, un mystère plus grand que le Big Bang

vendredi 6 janvier 2012 13h14
 

LONDRES (Reuters) - Le célèbre astrophysicien Stephen Hawking a beau maîtriser quelques-uns des concepts les plus complexes de la physique moderne, il reste perplexe face à ce qui représente pour lui le plus grand mystère de l'univers: les femmes.

Interviewé par le New Scientist sur le sujet qui occupe le plus ses pensées, l'auteur d'"Une brève histoire du temps", un ouvrage de vulgarisation sur les grandes théories du cosmos, a répondu: "Les femmes. Elles représentent un mystère complet."

Stephen Hawking, qui souffre d'une maladie dégénérative paralysante, a pris sa retraite il y a deux ans de la chaire de mathématiques de l'université de Cambridge.

Il doit célébrer son 70e anniversaire ce dimanche et c'est à cette occasion qu'il a consacré un long entretien au magazine d'information scientifique.

Paul Casciato, Myriam Rivet pour le service français