Les Japonais saluent l'année du Dragon de leurs calligraphies

jeudi 5 janvier 2012 12h13
 

TOKYO (Reuters) - Plusieurs milliers de Japonais de tous âges se sont retrouvés jeudi à Tokyo pour le traditionnel concours de calligraphie organisé chaque nouvelle année au Japon.

La tradition veut que dans tout le pays, les participants tracent sur le papier leurs résolutions, leurs voeux ou leurs espoirs pour la nouvelle année au moyen d'un pinceau de crins de cheval et d'une encre noire à base de charbon.

Cette année marque au Japon l'arrivée du signe du Dragon. Les participants, dont l'âge s'échelonnait de quatre à 85 ans, recevaient chacun un idéogramme chinois à tracer, signifiant par exemple "Aile du printemps" ou "Année du Dragon".

Ils avaient ensuite 24 minutes pour le calligraphier.

"Je ne savais pas si je serai capable de bien écrire, mais j'ai fait mieux que ce que je pensais, donc je suis contente", s'est réjouie Natsumi Yazawa, écolière de 14 ans venue de la province de Fukushima, sinistrée par le séisme du 11 mars 2011.

Etsuko Saotome a quant à elle confié que le concours lui redonnait chaque année de l'énergie.

"Je vais avoir 74 ans, c'est embarrassant, mais calligraphier entourée de tous ces enfants me donne l'occasion de me sentir jeune à nouveau."

Les juges du concours doivent désormais examiner la précision, la force et la fluidité des traits composant les caractères. Les lauréats seront connus le 22 janvier.

Chris Meyers, Gregory Schwartz pour le service français